La fille aux longs cheveux auburns

Pour ceux qui aiment les poèmes, les textes et qui veulent partager leur passion

La fille aux longs cheveux auburns

Publicit

Publicit
 

La fille aux longs cheveux auburns

Messagepar vers a soi » 03 Sep 2004, 07:36

La fille aux longs cheveux auburns

C?était dans une vieille ville sur les rivages de la méditerranée,
Aux frontières de la côte d?azur et de la provence,
Une place où se vendait fruits et légumes en abondance.
J?étais jeune et amoureux de la fille du marché.

Une fille aux longs cheveux auburns, sûre de sa beauté,
Inaccessible, si superbe qu?elle était aimée de tous en silence.
Au milieu des étalages , elle se déplaçait avec légèreté et insouciance.
Jour et nuit adolescent , je rêvais de sa cambrure , de son décolleté.

Bien plus tard , devenu un homme et plus confiant je revenais,
Ayant perdu en magie ce que j?avais gagné en stature.
Le marché s?était réduit à quelques étalages et devantures,
Je n?entendais que les échos là où autrefois rires et palabres résonnaient.

Elle était là derrière son étal vendant ceci ou cela en toute simplicité,
Ses cheveux auburns coupé court avaient perdu en désinvolture.
Toujours jeune de visage, mais alourdie dans l?allure ,
Elle semblait plus petite et se montrait quelconque désormais.

La fille aux longs cheveux auburns qui m?avait tant fait fantasmer,
Je revenais pour lui montrer que j?étais digne d?intérêts , digne de son regard.
Celle qui avait mis le feu en moi ,embrasé ma mémoire,
Avait disparu , une autre avait pris sa place en ce jour de Juillet.

Si je ne l?avais pas vue , à presque la toucher,
J?aurais pu continuer à la désirer, à l?imaginer , à croire,
A ce rayonnement de magie , de sexe , de pouvoir.
Je ne pouvais rien faire sinon partir et garder ma liberté.

Sur cette place où il y avait tout ses souvenirs, je n?ai fait que m?éloigner,
Je ne pouvais rien faire c?était trop tard.
Or je me souvins qu?elle m?avait jeté un regard,
Sans me reconnaître , sans un sourire , sans sourciller.

Alors j?ai compris que tout ce qui m?avait encouragé, poussé,
Mes envies, mes désirs, ma jeunesse, mon adolescence n?étaient plus !
Je n?étais tout au long de ces années qu?un anonyme, un inconnu.
Je n?étais rien pour la marchande de fruits et n?avais jamais rien été?

Vers à soi
vers a soi
 
Messages: 19
Inscrit le: 18 Août 2004, 14:46
Localisation: Paris

La fille aux longs cheveux auburns

Publicit

Publicit
 

Messagepar vers a soi » 05 Sep 2004, 16:03

Bien sur tu peux le diffuser avec les autres..
Je te fait parvenir d'autres textes de mon cru dès que possible...
Vers à soi
vers a soi
 
Messages: 19
Inscrit le: 18 Août 2004, 14:46
Localisation: Paris

Messagepar vers a soi » 08 Sep 2004, 13:56

Merci beaucoup .
Vers à soi
vers a soi
 
Messages: 19
Inscrit le: 18 Août 2004, 14:46
Localisation: Paris

Messagepar Invité » 13 Oct 2004, 23:56

Salut ver a soi !!

Je lis tes poèmes qui sont vraiment formidables.
Vraiment tu as un vrai talent dont on ne se lasse pas.
C'est un plaisir de lire ces vers et deja mon coeur bat.
Un gros merci à Estelle qui est adorable.


Un sentimental
Invité
 

Messagepar vers a soi » 22 Oct 2004, 13:48

Merci au sentimental...
vers à soi
vers a soi
 
Messages: 19
Inscrit le: 18 Août 2004, 14:46
Localisation: Paris

Messagepar vers a soi » 26 Oct 2004, 07:20

"Pour quelques minutes d'évasion remplies d'émotions..."
Merci à toi pour ce sympathique message.
Vers à soi
vers a soi
 
Messages: 19
Inscrit le: 18 Août 2004, 14:46
Localisation: Paris

Messagepar danjoe » 20 Avr 2005, 19:51

Bonsoir

Que deviens-tu Vers à soi tu nous manques. J'espère que tout va bien !

Tu nous feras sans doute, un de ces jours, partager un autre magnifique poème dont tu as le secret.

A bientôt rose
danjoe
Administrateur
 
Messages: 15
Inscrit le: 03 Jan 2004, 22:56
Localisation: France


Retour vers Les poèmes - plume-poetique.etoile-b.com

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron